zones-entrainement-natation

Zones d'entraînement en natation

Le choix des zones physiologiques permet de construire l'entraînement des nageurs. Cet article a pour but de vous aider à choisir les zones d'entraînements, en tenant compte des particularités de la natation, là où les éléments de contrôle et de mesure sont limités.

En utilisant une bonne référence, une évaluation du travail dans une zone spécifique est possible.
Selon le niveau et la maturité des nageurs, des séries dans certaines zones d'intensité ne seront pas réalisables.

Il faudra toujours veiller à respecter une technique de nage efficace dans toutes les intensité

Padlie propose sept zones de niveaux d'entraînements pour chaque bloc de séries.

Zone Type Durée totale à l'effort max Durée totale d'un bloc  observations recommandations
Ia Aérobie 1 -   Pas ou peu d'accumulation de fatigue. Pas de travail d'adaptation Tous niveaux
Ib Aérobie 2 30-60'   Exercices techniques. Récupération active Tous niveaux
II Seuil Anaerobie
(SAAL)
30' 30' à 45' Séries de développement et d'adaptation. Les séries au SAAL peuvent servir de référence pour la construction des séries Mixtes -V02 et lactiques Départemental et +
III-IV Mixte 12' - 20' 15' à 25' Séries très exigeantes 

Nageurs à maturité physique
Régional et +

V VO2 max - PMA 5 - 12' 8' à 10' Séries très exigeantes et spécifiques  Nageurs à maturité physique et expérimentés
VI Anaérobie Lactique 3' 3' à 5' Séries physiologiquement et psychologiquement très difficiles Nageurs à maturité physique et d'un très bon niveau
 VII Anaérobie Alactique 30"   Travail de vitesse de très court avec des temps de récupération assez long Tous niveaux - attention à la technique !

Pour respecter une zone d'entraînement choisie, la création d'un bloc de séries dépendra de :

  • La durée
  • La vitesse de nage
  • La distance
  • Du temps de pause (soit la différence entre le temps de départ et le temps de nage)

Il sera plus intéressant de fractionner les efforts, en nageant sur des distances plus courtes et avec des temps de récupérations assez courts pour conserver une concentration sur la technique de nage et un maintien de l'effort.

Par exemple un 3000 m sera égal à :

  • 30 x 100 nagé 1'15 - départ 1'25
  • Ou 15 x 200 m nagé 2'40 départ 2'50

En diminuant le volume d'une série mais en augmentant la vitesse de nage tout en conservant les temps de pause et l'effort maximal, on modifiera la zone d'entraînement et une accumulation d'acide lactique rendra la série encore plus exigeante.

Il est difficile de donner des exemple de séries en choisissant une zone car la distance totale de la série, l'effort maximal ou la vitesse moyenne maximale seront très différents selon l'expertise du nageur et selon ses capacités physiques.

Aide & Support

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Sqreen | Runtime Application Protection
Padlie développé par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.